LED – expliquée simplement La technologie LED – le savoir-faire théorique et pratique

Nous avons besoin de lumière pour vivre.

La lumière rythme notre temps, dicte nos cycles de sommeil et de veille. Outre la lumière naturelle du soleil, l’éclairage artificiel joue un rôle majeur du fait que nous passons beaucoup de temps à l’intérieur. Il nous faut de la lumière surtout pendant la nuit: pour nous protéger et nous orienter, pour le travail et les loisirs.

L’éclairage artificiel nous accompagne à l’intérieur et à l’extérieur, dans la vie privée et professionnelle.

La lumière influence nos humeurs et notre bien- être. De jour comme de nuit.

La présente brochure vous apporte des connaissances techniques complètes sur la technologie et les applications des sources lumineuses et luminaires LED.

Afin que vous soyez paré pour l’avenir!

LED – qu’est-ce que c’est? La LED light-emitting diode, ou DEL, diode électroluminescente – est un composant électronique à semi-conducteur. Lorsqu’un courant traverse la diode dans le sens passant, celle-ci émet de la lumière. Contrairement aux sources lumineuses conventionnelles, les LED sont des composants électroniques, à savoir de minuscules puces électroniques en cristaux semi-conducteurs. Les LED se passent de filtres chromatiques: leur lumière est directement produite en diverses couleurs grâce à différents matériaux semi-conducteurs. La luminescence de substances anorganiques a été découverte en 1907 déjà, et la naissance des LED produites industriellement remonte à 1962. Il existe des LED blanches depuis le milieu des années 1990. Ces dernières années, l’efficacité des LED a doublé tous les deux ans. Aujourd’hui, les LED trouvent place dans de nombreuses applications. Elles sont devenues des sources lumineuses rentables largement reconnues pour leurs nombreux avantages. Leur succès dépend surtout d’une bonne qualité, d’une installation et d’une mise en service correctes ainsi que des compétences techniques permettant de déterminer quand et où leur emploi est pertinent.

 

 Pourquoi des LED?

Les LED sont aujourd’hui des sources lumineuses rentables pour l’éclairage général et l’éclairage d’accentuation. Là où cela est judicieux, elles peuvent remplacer les sources lumineuses conventionnelles et ainsi améliorer la flexibilité et réduire la consommation de courant.

L’énergie nécessite des ressources. L’utilisation de sources lumineuses et luminaires LED permet de limiter les coûts engendrés par les prix croissants de l’électricité et d’exploiter rationnellement l’énergie disponible dans de nombreuses applications. Les LED sont petites, souples et graduables. Leur durée de vie est extrêmement longue et la qualité de leur lumière est excellente. Utilisables à l’intérieur ou à l’extérieur, elles produisent une lumière blanche ou colorée et ménagent les biens sensibles. La mise en œuvre cohé- rente de la technologie LED et l’utilisation de commandes d’éclairage intelligentes permettent d’épargner quelque 70 % de l’énergie destinée à l’éclairage.

La percée de la technologie LED constitue sans doute le plus important bouleversement intervenu dans la technique d’éclairage depuis des décennies.

Technologie LED La fabrication Les LED sont constituées de cristaux semi-conducteurs.

Alors que dans les sources lumineuses conventionnelles, la lumière est produite par un fil incandescent ou un gaz, les LED sont de minuscules puces électroniques en cristaux semi-conducteurs spéciaux.

Avec la technologie LED, nous sommes entrés dans l’ère de l’optoélectronique. La matière première des LED est constituée de cristaux semi-conducteurs disposés en plaques appelées wafers puis découpés en chips, ou puces. Les diodes électroluminescentes se composent d’un semi-conducteur de base négatif présentant un excédent d’électrons.

Puis s’ajoute une très fine couche semi-conductrice positive présentant un manque d’électrons – on parle ici de «trous». Placés sous tension, les électrons excédentaires et les «trous» se réunissent et se combinent pour former la «couche barrière». L’énergie libérée est alors transformée en lumière et en chaleur dans le cristal semi-conducteur.

Même les installations les plus modernes ne parviennent pas à conférer les mêmes caracté- ristiques de flux lumineux et de chromaticité à toutes les zones du wafer. La sélection, le «binning», intervenant après la coupe du wafer en puces revêt donc une grande importance. Pour garantir une qualité de lumière, une luminosité et une couleur de lumière constantes, les LED de chaque lot doivent être triées et réparties en «bins» (anglais: récipients).

Ce processus de binning est surtout crucial avec les LED blanches. Pour simplifier les contacts électriques et la protéger de son environnement, la LED est coulée dans une lentille en silicone qui améliore également l’émission de la lumière. Fabrication Les installations modernes assurent une production rapide et en grandes quantités de matériaux semi-conducteurs. Un wafer permet de produire des centaines de puces LED. La petite puce LED lumineuse est posée sur un gros élément conducteur de chaleur assurant une bonne gestion thermique. La lentille assure la conduction primaire de la lumière. Structure d’un module LED Lentille Liaison par bonding Colle conductrice ou soudage Brasure (par ex. avec le circuit imprimé) Circuit imprimé Support/boîtier Puce Module Couche chargée positivement Couche chargée négativement Couche intermédiaire 5 2.2 Couche chargée négativement Lorsque le courant passe par le semi-conducteur, celui commence à produire, à «émettre» de la lumière.

En langage technique, on parle d’«électroluminescence». Peu d’énergie suffit. L’énergie libérée est convertie en rayonnement dans le cristal semi-conducteur.

Des réflecteurs et des lentilles guident, orientent la lumière produite.

Les LED sont alimentées en tension continue.

Elles nécessitent un convertisseur de tension. Contrairement aux lampes à incandescence, qui émettent un spectre complet, une LED n’émet qu’une couleur précise. La couleur de sa lumière dépend du matériau semi-conducteur utilisé. On recourt essentiellement à deux systèmes de matériaux (AllnGaP et InGaN) pour produire des LED à haute luminosité et de toutes les couleurs, du bleu au rouge et, par conversion de luminescence , au blanc.

Différentes tensions sont nécessaires pour exploiter les diodes dans le sens de conduction.

3 Types de LED La LED High Power, aussi appelée LED hautes performances, produit le plus de lumière.

La plus petite LEP High Power est à peine plus grande qu’une tête d’allumette et atteint une efficacité lumineuse de 100 lumens par watt (lm/W).

La LED Low Power provient des premiers stades de la technologie LED. Elle mesure trois ou cinq millimètres et dispose d’un angle de rayonnement de 15 à 30 degrés. La marche victorieuse des LED a débuté avec les LED filaires de 5 mm; aujourd’hui, les LED Low Power sont utilisées surtout pour la signalisation lumineuse. Elles sont alimentées par des courants de 20 à 100 milliampères (mA) maximum.

.4 Types de montage de LED La LED filaire (radiale) trouve son origine aux premières heures de la technologie LED.

La puce LED est encapsulée dans une douille en matière synthétique qui la protège des dommages. En raison de leur luminance généralement modeste, ces LED Low Power servent principalement de simples lampes témoins.

La LED COB (chip on board) est utilisée pour des modules LED particulièrement puissants et denses. Dans ce type de montage, des puces LED «nues», non encapsulées, sont collées directement sur un circuit imprimé et câblées par «pontage» (wire bonding). Une lentille en époxy («bubble») en définit l’angle de rayonnement, qui peut donc être très focalisé ou au contraire très large.

La LED SMD (surface-mount device) est un produit standard miniaturisé pour la production industrielle. Elle est collée directement sur un circuit imprimé et est connectée par brasage. Comme la LED filaire, elle est déjà encapsulée. Les LED SMD sont la forme de montage la plus utilisée dans des modules ou des luminaires. Les types SMD sont équipés aussi bien de LED Low Power que de LED High Power.

Ils permettent une production industrielle de modules plus performants, plus plats et plus étroits. Les diodes électroluminescentes ne sont utilisables pour l’éclairage que lorsqu’elles forment un module sur un circuit imprimé.

Ce module peut être constitué d’une LED ou de plusieurs diodes.

Le circuit imprimé – ou platine – assure l’alimentation en courant, l’évacuation de la chaleur et la commande.

Les modules sont fabriqués de manière standardisée ou adaptée aux besoins spécifiques des clients. Il existe des modules LED linéaires, souples et plats. LED fi laire, LED COB, LED SMD + Boîtier

Connexion Coupe LED hautes performances Coupe Puce Boîtier Couche fenêtre Couche dopée P Couche active (production de lumière) Couche dopée N — Radiateur Brasure Substrat métallique Puce LED 7 Modules LED linéaires Modules LED souples Modules LED plats.

Les modules LED linéaires conviennent bien pour produire des effets «lèche-murs» et pour l’éclairage architectural. Ils donnent du caractère aux façades, aux voûtes et peuvent trouver place dans des canaux très étroits. Ils permettent aussi de créer aisément de longues lignes lumineuses très fluides.

Les modules LED souples permettent surtout de maîtriser aisément des courbes et des angles. Ils sont utilisés pour éclairer ou rétroéclairer des surfaces de forme complexe, par exemple des lettrages et des mains courantes.

Les modules LED plats e présentent généralement sous forme de panneaux LED prêts à l’emploi, avec des diffuseurs en verre ou en matière synthétique. Ils servent par exemple de carreaux lumineux, voire de plafonds lumineux complets. Des commandes adéquates permettent de réaliser des luminaires ou des écrans de grande surface.

Avantages de la technologie LED A l’intérieur ou à l’extérieur, comme éclairage décoratif ou fonctionnel, les LED offrent aujourd’hui des solutions impensables il y a peu de temps encore. Leur principe de production de lumière entièrement nouveau permet aux LED de marquer des points dans de nombreux domaines. Les avantages en bref: Durée de vie extrêmement longue et ce quasiment sans entretien: les LED des modules et luminaires offrent des durées de vie de quelque 50’000 heures et plus.

Les LED émettent une lumière focalisée, presque ponctuelle. Des lentilles servant d’instruments optiques primaires permettent de l’orienter presque sans perte. Les LED produisent naturellement une lumière colorée pouvant être convertie en lumière blanche. Le rendu des couleurs atteint Ra > 80 à Ra > 90. Les LED sont très efficaces: l’efficacité lumineuse des luminaires LED peut dépasser 100 lm/W. Les LED sont petites et permettent de créer des luminaires compacts et de faible profondeur d’encastrement. La lumière des LED est exempte de rayonnement IR et UV direct, elle ménage donc les objets sensibles. Les LED sont résistantes aux chocs et aux vibrations. Cet aspect est surtout intéressant pour les applications industrielles, l’éclairage des routes et les appareils mobiles.

Les LED produisent une lumière sans scintillement, sont variables en continu et commutables à volonté. Des appareils de commande spéciaux permettent de modifier la température de couleur des luminaires LED, ce qui ouvre de nombreuses possibilités d’aménagement créatives. Les LED sont exemptes de mercure et sont éliminées comme déchets électriques. Les LED fonctionnent parfaitement à basse température ambiante

Critères de qualité

Il y a LED et LED. Pour comparer la qualité des luminaires et sources lumineuses LED, il faut intégrer des critères de gestion thermique, de conditions d’exploitation et de binning. Température de couleur et rendu des couleurs La lumière des LED est par nature colorée. Leur rayonnement lumineux est à bande étroite (monochromatique). Le matériau semi-conducteur utilisé détermine la longueur d’onde et ainsi la couleur de la lumière: rouge, verte, jaune ou bleue. Pour produire une lumière blanche, le rayonnement monochromatique est soit converti par un produit luminescent (phosphorisation), soit mélangé par addition selon le principe RVB. Lumière LED blanche par conversion de luminescence Actuellement, le meilleur procédé se base sur le principe de la conversion de luminescence, également utilisé dans les lampes fluorescentes.

Avec cette méthode, une très fine couche de phosphore est déposée en phase vapeur au-dessus d’une puce LED bleue.

Une partie de la lumière bleue est ainsi convertie en lumière blanche à travers le phosphore jaune. Lumière blanche Couche de conversion Une très fine couche de phosphore jaune est déposée au-dessus d’une puce LED bleue. Elle convertit la lumière bleue en lumière blanche.

Couche luminescente Lumière bleue Puce LED La lumière LED blanche est généralement produite selon le principe de la conversion de luminescence: La concentration et la composition chimique du produit luminescent doivent être mesurées très précisément pour obtenir la couleur de lumière souhaitée. La température de couleur indique si une LED émet une lumière chaude ou plutôt froide.

D’une manière générale, plus la température de couleur est élevée, plus la lumière est froide. Une température de couleur de 2’700 à 3’000 kelvins (K) désigne une lumière blanche chaude; au-dessus de 3’300 K, la lumière est dite blanche neutre, et à partir de 5’300 K, la lumière émise équivaut à la lumière du jour.

La lumière d’une lampe à incandescence usuelle a une température de 2’700 K l’homogénéité est assurée par binning.

Autres avantages: des flux lumineux relativement élevés et un bon rendu des couleurs, jusqu’à Ra 90.

Le rendu des couleurs d’une lumière blanche chaude (2’700 à 3’300 K) est souvent meilleur que celui des LED de température neutre ou équivalant à la lumière du jour. Mais l’efficacité des puces LED blanc chaud est généralement plus faible. Inversement, les LED dont la couleur est plus froide sont en principe plus efficaces, mais leur rendu des couleurs est un peu moins concluant.

Une bonne solution consiste à mélanger des LED de différentes couleurs de lumière. On obtient ainsi d’excellents rendus des couleurs et une efficacité élevée.

Lumière LED blanche par mélange RVB (mélange additif) Il est possible aussi de produire une lumière LED blanche en mélangeant des lumières colorées de différentes longueurs d’onde. Ce mélange dit additif de rouge, de vert et de bleu (RVB) peut générer des millions de nuances, dont la lumière blanche. Les solutions RVB se prêtent bien à des éclairages dynamiques, par ex. pour la mise en scène de façades.

Pour produire une lumière blanche par mélange RVB, il faut commander les LED colorées avec une grande précision. Et le rendu des couleurs de la lumière blanche avec Ra 70 à 80 est de moins bonne qualité qu’avec le procédé par conversion de luminescence.

Les systèmes d’éclairage dynamiques, avec lesquels la lumière peut varier en intensité et en température de couleur, soutiennent notre rythme biologique.

A l’image de la lumière du jour, des luminaires et des commandes intelligents permettent de faire varier la lumière du blanc chaud au blanc froid.

Cette technologie est judicieuse par exemple pour l’éclairage de bureaux ou des écoles, car l’adaptation de l’ambiance lumineuse exerce une influence positive sur le bien-être et les aptitudes des gens.

Pour ces applications, les nouvelles technologies combinent des puces colorées et des LED blanches. Cela permet de produire une lumière blanche modifiable dynamiquement avec un bon rendu des couleurs.

Un courant constant protège les LED Des conditions d’exploitation optimales sont importantes pour maximiser la durée de vie des LED. Il faut pour cela assurer la régulation précise et constante du courant. Les diodes présentent une courbe caractéristique courant-tension exponentielle. De petites variations de la tension peuvent détruire les puces LED.

Les LED ne devraient donc jamais être connectées directement à une source de tension – elles doivent être exploitées via un convertisseur.

Efficacité Le flux lumineux désigne la lumière effectivement émise par le luminaire. L’efficacité est indiquée en lumens par watt (lm/W). Elle représente le rapport entre le flux lumineux et la puissance fournie. Toutefois, la mesure de l’énergie effectivement économisée par un éclairage LED dépend non seulement de l’efficacité lumineuse des diodes utilisées, mais aussi et surtout: de l’interaction entre les instruments optiques et les appareils, du guidage de la lumière dans le luminaire, et des conditions ambiantes.

Durée de vie Les luminaires LED et les modules LED offrent généralement une durée de vie de 50’000 heures et plus. En comparaison, une lampe halogène fonctionne en moyenne 2’000 heures, une lampe fluorescente sur ballast électronique dure quelque 20’000 heures.

En pratique, un luminaire LED en service durant 11 heures par jour pendant 250 jours (de travail) par an tient environ 18 ans.

De quoi épargner les frais engendrés par l’entretien et le remplacement des sources lumineuses.

Les sources lumineuses LED dites rétrofit ( ampoule E27 etc ) ne possèdent qu’une durée de vie plus limitée en raison de leur construction défavorable aux diodes. Mais elles constituent aussi un bon choix à cet égard, avec une durée de vie moyenne de l’ordre de 25’000 heures. A la différence des sources lumineuses conventionnelles, les LED sont rarement défectueuses. En revanche, leur luminosité s’estompe lentement, notamment parce que le cristal semi-conducteur présente un nombre croissant d’impuretés.

Ce vieillissement (ou cette dégradation) est influencé par les facteurs suivants: Température de service Température ambiante Alimentation en courant constant Type de semi-conducteur Détérioration des systèmes optiques Température et gestion thermique La température affecte l’efficacité des luminaires et sources lumineuses LED.

Comme toutes les sources de lumière, les LED produisent de la chaleur. Mais, à la différence des sources lumineuses conventionnelles, leur chaleur est émise vers l’arrière. Une évacuation optimale de la chaleur – la gestion thermique – est essentielle pour donner des indications fiables sur la durée de vie et l’efficacité lumineuse. Ici, la chaleur est évacuée via la platine et le boîtier (refroidissement passif Aluminium obligatoire ). Une liaison solide et de grande surface entre le circuit imprimé et le boîtier favorise l’évacuation de la chaleur.

De nombreux modèles de luminaires sont dotés de surfaces à grandes rainures qui réduisent la température, d’autres types misent sur l’air ou l’eau pour refroidir l’ensemble activement.

Le lien thermique entre la platine et le radiateur est décisif pour le bon fonctionnement de la gestion thermique.

Vous pouvez ainsi distinguer les luminaires de qualité des produits bon marché. Structure en aluminium = haut qualité .

Pour garantir une exploitation optimale, observez aussi les indications du fabricant sur les températures limites de service du convertisseur. Comportement des LED en fonction de la température La qualité d’un module LED est déterminée notamment par le taux de défaillance et la baisse du flux lumineux pendant la durée de vie.

Une LED se compose de deux éléments de base: la puce (LED dice) et la couche de phosphore. Les deux sont très sensibles à la température.

Plus celle-ci est élevée, moins la LED est efficace et plus sa couleur varie. Pendant leur durée de vie, les modules LED perdent leur intensité lumineuse en raison de variations physico-chimiques. Ce processus (dégradation) est désigné par la lettre L et atteint usuellement quelque 30 %. Ainsi, après 50 000 heures, 70 % du flux lumineux initial sont maintenus (L70). La valeur B est directement liée à la valeur L – elle indique le pourcentage des modules pouvant ne pas atteindre la valeur L. B50 est une indication fréquente. Ici, 50 % des modules peuvent fournir une valeur inférieure à L70 après 50 000 heures. Quelques dizaines de milliers d’heures d’utilisation sont possibles au-delà de la durée de vie L70, jusqu’à ce que la LED devienne inutilisable. Le taux de défaillance usuel des modules LED est de l’ordre de 0,2 % en 1000 heures. Autrement dit, après 50 000 heures, on admet une défaillance max. de 10 % des modules.

Le flux lumineux en lumen (lm) dépend du courant de l’appareil d’exploitation (pilote). Les courants de commandes usuels sont 350 / 500 / 700 / 1050 mA. Plus le courant est élevé, plus le flux lumineux est puissant.

Le flux lumineux dépend aussi de la couleur de lumière. Plus la lumière est froide (haute température de lumière, par ex. 6500 K), plus le flux lumineux est puissant.

Les lampes fluorescentes et les lampes aux halogénures métalliques sont, avec les LED, les sources lumineuses les plus efficaces. La lampe fluorescente en forme de tube est prédestinée à l’éclairage général, diffus et homogène. La source de lumière ponctuelle de la lampe aux halogénures métalliques reste très demandée en raison de la forte brillance de sa lumière. Mais elle n’est pas variable et nécessite un certain temps pour déployer toute sa luminance. Comparatif de l’efficacité des sources lumineuses Comparatif de l’efficacité des luminaires (avec ballast électronique) La comparaison montre que l’efficacité des luminaires LED est meilleure que celle des luminaires conventionnels en raison de leur rendement plus élevé.

Les sources lumineuses LED présentent généralement des valeurs de luminance plus élevées que les lampes fluorescentes. En cas d’échange de sources lumineuses, il faut vérifier aussi les effets d’éblouissement et l’effet lumineux.

 

l’utilisation des LED est-elle pertinente?

Aujourd’hui, l’utilisation de sources lumineuses et de luminaires LED est pertinente pour de nombreuses applications.

Mais en dépit de la publicité fréquente des LED, les techniques conventionnelles conservent leur justification.

La lumière LED est sans rayonnement UV, de sorte que les marchandises ne se décolorent pas. Pour l’éclairage des musées: des intensités lumineuses élevées endommagent des objets sensibles. La faible puissance des luminaires LED et leur très faible rayonnement IR permettent de ménager les objets d’art. Pour les bureaux et les écoles: la source de lumière ponctuelle peut produire un éclairage de grande surface sans éblouissement grâce à des systèmes optiques appropriés. Ici aussi, la grande efficacité, la longue durée de vie et le très bon rendu des couleurs constituent des avantages importants. Pour l’éclairage extérieur: les luminaires LED conviennent pour l’accentuation de façades et pour l’éclairage publicitaire. Aux endroits difficiles d’accès, ils convainquent par un entretien minimal.

En outre, les basses températures exercent une influence positive sur leur durée de vie.

Pour l’éclairage d’accentuation coloré: les LED dominent clairement partout où il faut produire efficacement une lumière colorée. En effet, elles se passent de tout filtre coloré qui amoindrit le flux lumineux et compromet ainsi l’efficacité.

L’éclairage de secours est un champ d’application typique pour les luminaires LED.

Leur allumage immédiat, leur lumière sans scintillement et leur faible consommation d’énergie les prédestinent à de telles utilisations. Il en va de même pour l’intégration avec des détecteurs de mouvement. L’utilisation de luminaires LED dans l’industrie, pour l’éclairage des routes et des installations sportives doit être examinée au cas par cas.

Lorsque les luminaires sont très élevés, il faut comparer les coûts et l’efficacité des solutions LED avec les techniques conventionnelles. Pour une argumentation compétente, nous recommandons les calculs de rentabilité et de planification d’éclairage proposés par fx-leds . On ne peut émettre un conseil fiable qu’en tenant compte de tous les facteurs d’influence. Au-delà des coûts d’investissement d’un éclairage, il faut évaluer la consommation d’énergie, la durée de vie ainsi que les frais d’entretien et de personnel.

 

Un spécialiste doit en outre déterminer si et dans quelle mesure les ballasts doivent être échangés. Les sources lumineuses LED n’atteignent pas les performances de systèmes LED complets, car les luminaires existants ne sont pas optimisés pour l’utilisation des LED et la gestion thermique nécessaire des rétrofits doit être assurée dans un espace restreint à l’intérieur de la lampe.

Elles constituent tout de même un bon choix pour le domaine domestique ou les petits bureaux en termes d’économie d’énergie: une source lumineuse LED blanche chaude de 8 watts tient quelque 25000 heures, soit près de 25 ans à raison de trois heures par jour. Ici, les sources lumineuses LED surpassent même les lampes à économie d’énergie.

Il existe des sources lumineuses LED en diverses teintes de blanc et en versions colorées.

Luminaires LED La LED est une source de lumière efficace tant pour l’éclairage d’accentuation que pour l’éclairage général.

Dans l’éclairage professionnel, les LED sont équipées de systèmes optiques adaptés à l’application souhaitée.

La lumière ponctuelle peut ainsi être diffusée sans effet d’éblouissement.

Les sources lumineuses LED rétrofit sont essentiellement utilisées dans l’éclairage décoratif, donc dans le secteur domestique.

Les fabricants de luminaires proposent différents produits pour l’éclairage d’accentuation, tels que les projecteurs, les downlights encastrés et les systèmes modulaires, par ex. pour l’éclairage d’étagères. Les luminaires pour l’éclairage général comprennent les downlights, les luminaires encastrés, les plafonniers et suspensions, les luminaires sur pied et les appliques, les chemins lumineux et les luminaires extérieurs. L’éclairage de sécurité constitue un champ d’application important pour les luminaires LED.

Les luminaires LED sont différenciés en fonction de leur commande.

Les systèmes suivants sont disponibles: Luminaires / sources lumineuses commandés en tension Luminaires / sources lumineuses commandés en courant Luminaires / sources lumineuses tension réseau Les lampes LED en forme d’ampoules classiques avec culot E14 ou E27 remplacent les lampes à incandescence conventionnelles.

Avec différents culots enfichables, elles constituent une solution de rechange efficace pour les lampes à incandescence et halogènes.

En remplaçant par exemple une ancienne ampoule à incandescence de 60 watts (entretemps retirée du marché) par une lampe LED de 11 ou 12 watts, on économise 80 % d’énergie – et les frais d’électricité correspondants

Luminaires /sources lumineuses commandés en tension Le nombre de luminaires par appareil d’exploitation dépend de la puissance totale.

Ils sont généralement alimentés en 10, 12 ou 24 V. Les luminaires commandés en tension sont montés en parallèle.

Ces luminaires sont essentiellement utilisés dans le domaine décoratif.

Veuillez observer les indications du fabricant concernant les longueurs maximales des lignes par rapport à la section du conducteur.

Luminaires / sources lumineuses commandés en courant Le nombre de LED commandées en courant par appareil d’exploitation dépend du wattage et de la tension mis à disposition par cet appareil.

L’efficacité est plus élevée que celle des LED commandées en tension. Elles sont généralement alimentées en courant constant de 350 mA, 500 mA ou 700 mA etc. Ces luminaires sont montés en série.

Observez les indications du fabricant en matière de tension de sortie pour assurer la sécurité des personnes. Selon le convertisseur, des tensions supérieures à la limite SELV de 50 V peuvent apparaître.